Palmarin

Découvrez Palmarin, Sine Saloum

Présentation de Palmarin

Trou de sel à Palmarin
Palmarin (ou PalmarinFakao ou Nguedj) est une localité côtière du Sénégal, située dans le Sine-Saloum, au début de la pointe de Sangomar, entre Joal-Fadiouth et Djifer.

Histoire

Autrefois Palmarin faisait partie du Royaume du Sine.

Vers 1785, Geoffroy de Villeneuve évoque cet épisode tragique de l’histoire du village :
« En suivant toujours la côte, on rencontre le village de Palmarin, appelé aussi le grand Guioala ou grand Joal. Situé à l’embouchure d’une rivière à laquelle il donne son nom, entouré d’un côté par la mer, de l’autre par des marais, ce village se croyait à l’abri de toute incursion. Les habitants, enhardis par leur position, refusèrent de payer les impôts, et massacrèrent même les collecteurs ; mais le bour-sin, ayant découvert un gué, passa dans l’île avec son armée, tomba à l’improviste sur les habitants, et les réduisit la plupart en esclavage. »

Au XIXe siècle on y pratiquait le commerce de l’ivoire et de la fourrure.

En 1848, le comte Édouard Bouët-Willaumez, officier de marine et explorateur français, décrit ainsi l’environnement de Palmarin
« De Joal à Palmarin, la côte est coupée par de petites rivières ou marigois qui viennent déboucher à la mer, surtout pendant la saison des pluies : l’une d’elles prend le nom de rivière Goussau-Gué ; à 2 milles de cette rivière s’avance la pointe de Palmarin, reconnaissable à des touffes d’arbres fort distinctes, au milieu desquelles sont bâtis quelques-uns des villages de ce nom. »

Administration

Palmarin fait partie du département de Fatick dans la région de Fatick.
La communauté rurale regroupe plusieurs villages, PalmarinDiakhanor, PalmarinFacao, PalmarinNgallou, PalmarinNgueth et PalmarinSessene.

Géographie

À vol d’oiseau, les localités les plus proches sont Joal-Fadiouth, NgalouSessene, Mar Lodj, Mar Souloum, Diakhanor et Guimsam.

Population

En 2009, la communauté rurale de Palmarin-Facao comptait 6 698 personnes et 758 ménages.

Économie

Palmarin vit de la pêche et de l’agriculture, mais s’ouvre aussi au tourisme, grâce à la plage, aux palmiers – qui donnent son nom à la localité – ainsi qu’au vin de palme.

À proximité se trouve la Réserve naturelle communautaire de Palmarin, appréciée pour son paysage de mangrove, le calme et l’observation des oiseaux.

Adhérents TASS de Palmarin

En attente